Structure de la peau

Structure de la peau

Depuis notre naissance, nous avons commencé à comprendre les secrets du monde. Mais pour comprendre le monde, vous devez vous comprendre, donc la première chose que nous commençons à faire est d’étudier votre corps, et donc la peau.

La peau est le tout premier vêtement que le Tout-Puissant a donné à Adam et Eve pour protéger tous les organes vitaux de l’homme. La peau est le plus grand organe d’une personne: en fonction de l’âge, de la taille et du poids, sa surface va de 1,7 à 2,6 m2. Le poids de la peau avec le tissu sous-cutané est d’environ 16% du poids total du corps. La peau est un organe multifonctionnel du corps humain, qui est une combinaison complexe de cellules, de substance intercellulaire et d’écailles cornées. L’épaisseur de la peau sans graisse sous-cutanée varie de fractions de millimètre à 4 mm.

La peau humaine, en dépit du fait qu’elle semble simple en apparence, est un système étonnamment complexe dans lequel de nombreux processus biochimiques se produisent. Par exemple, plus de 500 millions de cellules épithéliales sont formées chaque jour. Par conséquent, si vous vous souciez de votre santé, vous devriez d’abord avoir une idée de la structure, de la physiologie et des pathologies de votre peau.

La peau se compose de trois couches principales:

– la couche supérieure – l’épiderme (cuticule);

– la peau elle-même – le derme;

– Tissus adipeux sous-cutanés – hypoderme.

À son tour, chaque couche de peau a une structure complexe et effectue certaines tâches (figure 1).

Épiderme – la couche supérieure de la peau. Il est plus mince que le film de polyéthylène le plus fin. Son épaisseur atteint à peine 2 mm et comprend 5 couches: cornée (extérieure), brillante, granuleuse, épineuse et basale (inférieure).

Structure de la peau

Dans l’épiderme est le processus de formation, le développement et la mort des cellules. Plus précisément, le cycle de vie de chaque cellule commence à la profondeur de l’épiderme et se termine dans le stratum corneum externe, qui joue le rôle protecteur principal.

La couche cornée est la partie externe de l’épiderme et se compose de fines cellules cornées recouvrant toute la surface de la peau.

Les cellules de cette couche sont décortiquées et définitivement éliminés. On estime que, en moyenne, pour la vie que nous perdons jusqu’à 18 kg gerçures. processus de rejet des Physiologique cellules obsolètes se produit lorsque nous effectuons des procédures d’hygiène: nous laver et essuyer la peau. Chez une personne en bonne santé, il est très lent et est presque imperceptible.

Croissance de nouvelles cellules se produit dans la couche interne de la cuticule. Avec un mode de vie sain dans la couche externe de la peau est un processus de renouvellement constant des cellules. Cela signifie que tous les 28 jours les jeunes cellules mortes sont remplacées. En conséquence, un jour est séparé des plaques de corne 10-15 g restant sur la surface de la peau et le linge est enlevé en même temps que la saleté et les accumule.

La couche cornée contient de la kératine. Les flocons kératiniques de la couche cornée sont réunis par une couche lipidique (grasse) constituée de graisses de la classe des sphingolipides ou céramides. Et comme ils jouent un rôle important dans le maintien de l’intégrité de la barrière cutanée épidermique, des céramides ont récemment été utilisés comme composants de produits cosmétiques.

Donc, nous concluons: la couche cornée est la principale barrière épidermique de la peau. Il est dense, élastique, conduit mal la chaleur et l’électricité, protège la peau des traumatismes, du froid, de l’humidité, des brûlures chimiques et thermiques.

Le derme – en fait la peau, est situé sous l’épiderme. Cette couche interne est également hétérogène. Il se compose de fibroblastes – des cellules spéciales qui produisent du collagène et de l’élastine. Leurs fibres sont une sorte de squelette de la peau, fournissant sa force, son élasticité et son extensibilité. L’espace entre les fibres est rempli d’un gel aqueux dont le principal constituant est l’acide hyaluronique.

Dans le derme, deux couches sont distinguées. Les fibres papillaires sont plus tendres et plus minces. Dans la couche de maille, qui n’a pas de frontières claires, des faisceaux fibreux denses sont formés.

Toutes les violations qui peuvent se produire ici entraîner une perte d’élasticité, d’élasticité et de rides.

Il est très important de considérer que les fibres du derme sont situées dans certaines directions, par conséquent, toutes les procédures cosmétiques, y compris l’application de la crème et effectuer le massage, devraient être effectuées dans le sens du moindre étirement.

Dans le derme se trouvent également des récepteurs douloureux et sensibles, des follicules pileux, desquels poussent les cheveux, les nerfs, ramifiés dans toutes les couches de la peau, des vaisseaux sanguins qui nourrissent la peau et lui donnent une teinte rose. Ici, il y a environ 25 millions de glandes fonctionnelles de la peau – sueur et sébacée. Grâce à la transpiration, le corps élimine les produits métaboliques, régule la température corporelle et la pression osmotique. Par jour, les glandes sébacées produisent jusqu’à 20 grammes de graisse, qui se compose de graisses neutres, lipides, y compris le cholestérol, les acides gras et les protéines. Se détachant à travers les pores, la graisse s’accumule à la surface et, se mélangeant à la sueur, forme une “crème” naturelle qui hydrate et protège la peau, la rend douce et souple.

Gipoderma – tissu sous-cutané situé sous le derme. Le tissu adipeux sous-cutané sans transition est adjacent à la couche de maille du derme et relie la peau elle-même aux organes. L’hypoderme consiste en un tissu conjonctif lâche, un liquide tissulaire, des cellules graisseuses, des faisceaux épais de collagène et des fibres élastiques. Le tissu adipeux sous-cutané est un réservoir de liquide et de graisse qui protège la peau des effets de la pression, de la chaleur excessive, du froid, des chocs et des dommages mécaniques. L’hypoderme stocke les réserves de graisse consommées dans les maladies et les conditions défavorables pour le corps.

La graisse sous-cutanée est développée inégalement dans différentes parties du corps. Ainsi, sur l’abdomen et les fesses des femmes obèses, la graisse sous-cutanée peut atteindre 10 cm ou plus, et sur les oreillettes, le bord de la lèvre est extrêmement faible.

Comme il n’y a pas de couche de séparation nette entre le tissu sous-cutané et le derme, l’hypoderme contient également des terminaisons nerveuses, des follicules pileux, de la sueur et des glandes sébacées.

Structure de la peau