Que peut faire votre enfant?

Que peut faire votre enfant?

Eh bien, si vous utilisez des tables et des tests, vous avez identifié quelles compétences et qualités motrices devraient être développées chez votre enfant. Dans les exercices ci-dessous, sélectionnez ceux dont votre enfant a besoin, mais pas plus de 4-5. Si la description de l’exercice n’est pas spécifié nombre de répétitions, il est nécessaire d’effectuer les premiers 5-6 fois, et en ajoutant une 1 fois par jour, augmenter progressivement le nombre de répétitions à 25-30.

Il est préférable de suivre des cours sous la forme d’un jeu, c’est bien si les parents y participent. Bien sûr, il ne faut pas souligner que vous êtes plus fort, plus intelligent, plus durable. Sinon, ayant perdu l’espoir d’être comme une mère ou un père, un enfant peut perdre tout intérêt pour les études. Il est important de prendre en compte son tempérament. Par exemple, les enfants calmes et lents se fatiguent plus vite, ils ont besoin de pauses plus fréquentes. Mais ils accomplissent très consciencieusement et consciencieusement leurs tâches.

Exercices contribuant au développement des qualités de résistance à la vitesse et des muscles des jambes

1. Bas sauts en place sur les jambes droites avec le tirage des chaussettes au moment du décollage.

2. Asseyez-vous, levez-vous.

3. Trois sauts bas en place, le quatrième est haut. Atterrissage sur le pied avec une légère flexion des jambes dans les genoux.

Les élèves de 1ère classe effectuent cet exercice pendant 20 sauts 3 fois (60 en tout); 2e classe 20 sauts 4 fois (total 80); 3e classe, 20 sauts 5 fois (100 au total).

Au fil du temps, cet exercice peut être compliqué:

A) Sauter avec un saut de 90, 180, 270, 360 degrés.

Que peut faire votre enfant?

B) Pendant un saut en hauteur, pliez vos jambes et appliquez vos mains sur vos genoux, sur les traces (photo 1), plantez et connectez vos jambes, attachez vos jambes pliées avec vos mains.

4. Sauter en place à l’aide d’une courte corde à sauter.

5. Sautez en haut, en levant les mains, pour atterrir, en pliant vos genoux jusqu’à la squat, les mains en arrière.

Exercices pour renforcer les muscles du tronc

1. Allongé sur le dos, pliez les deux jambes dans vos genoux, puis redressez-vous.

A) La même chose, mais en s’approchant de la tête aux genoux (photo 2).

B) La même chose, en rapprochant sa tête de ses genoux et en lui prenant les jambes avec ses mains.

Que peut faire votre enfant?

2. Assis sur le sol, les bras tendus derrière, pliés aux genoux des jambes pour se lever vers la poitrine, plus bas (photo 3).

A) La même chose, s’appuyant sur les coudes.

3. Allongé sur le dos, les mains sur le dessus. Les mains en avant – asseyez-vous, les mains levées – allongez-vous.

Exercices pour renforcer les muscles des mains et de la ceinture scapulaire

1. Allongé sur le ventre, les mains dans la culée. Levez-vous, appuyé sur les paumes et les genoux (photo 4); descendre.

2. La même chose, mais en se penchant et en ne soulevant pas les hanches du sol.

3. La même chose, appuyé sur la paume de votre main et de vos pieds. Le coffre est droit.

Exercices qui développent la vitesse, l’agilité, la coordination des mouvements

1. Pour frapper une petite balle sur le sol devant vous, claquer dans la paume de votre main derrière votre dos et attraper la balle après le rebond des deux mains.

La même chose, mais en faisant deux cotons, devant lui et derrière.

2. Lancer la balle en face de lui à la hauteur de sa hauteur, frapper dans la paume de sa main sous la balle, sur la balle et l’attraper avec les deux mains (photo 5).

Que peut faire votre enfant?

3. Debout dans le coin du mur, pour lancer la balle contre le mur et l’attraper (deux ou d’une part), se éloigner de la paroi sur une étape. Et ainsi de suite jusqu’à ce que vous attrapiez le ballon.

4. Lancez la balle sur votre tête de la main à la main (photo 6).

5. Courir sur ses orteils sur les lignes conditionnelles, dont la distance augmente (jusqu’à 40-50 cm), puis se rétrécit à 20-30 centimètres (photo 7).

6. couché sur le dos, les jambes relevées à un angle de 60 degrés, pour simuler le mouvement cycliste, les excès de vitesse jusqu’à une limite; élever et réduire les pattes (“ciseaux”).

7. Courir en place avec un support sur la chaise au rythme rapide au maximum dans les 4-6 secondes (photo 8).

8. Sauter sur les côtés sur “bosses” (marques conditionnelles sur le sol) (photo 9).

Exercices qui favorisent l’endurance

1. Sautez en place (en continu de 30 à 100 fois).

2. Courir de 1 minute à 3-5 minutes.

Le développement de l’endurance est facilité par les performances répétées de tous les exercices physiques. Le repos entre eux devrait être de 1 minute à 30 secondes, pour les élèves de la 1ère classe, de 30 secondes à la performance non-stop des exercices pour les élèves de 2e et 3e années.

Assurez-vous de surveiller le bien-être de l’enfant. L’apparition de la dyspnée, la perte de précision du mouvement, la pâleur ou la rougeur du visage indiquent une surmenage, un besoin de repos ou une diminution de l’intensité de l’entraînement.

Que peut faire votre enfant?