Comment traiter l’érosion du col de l’utérus chez les femmes nullipares?

L’érosion du col de l’utérus ne peut être ignorée, que la femme ait accouché ou non. Il est révélé à travers un examen gynécologique. Malgré la variété moderne des méthodes possibles de son traitement, universelle pour toutes les femmes n’a pas encore été trouvé. Seul le médecin peut choisir parmi les méthodes proposées et sur la base des résultats des enquêtes.

Armé de la médecine moderne, il existe déjà des méthodes efficaces de traitement de l’érosion, en particulier chez les femmes qui n’ont pas encore accouché. Leur principale caractéristique est l’absence de cicatrice plus tard.

Parmi le grand nombre de méthodes de traitement existantes, la plus grande confiance dans les gynécologues a été gagnée par ce qui suit.

Vaporisation laser, dans lequel les vaisseaux sanguins soudés presque instantanément sous l’influence d’un faisceau laser après un processus de guérison rapide toutes les traces disparaissent tout simplement. Un inconvénient important d’elle, peut-être, une seule – un coût assez élevé de la procédure, mais il vaut la peine de l’argent dépensé, ce qui donne d’excellents résultats.

Solkagin est une préparation moderne, qui est également largement utilisée dans le traitement. Pour parvenir à une guérison complète, il est nécessaire de suivre une procédure allant jusqu’à trois procédures, dans lesquelles se produit la destruction de l’épithélium affecté sous l’influence de divers acides. Un énorme avantage est l’indolence et la préservation de l’effet pendant longtemps.

De bons résultats peuvent être vantés et l’utilisation d’un radio-couteau, ou comme on l’appelle, l’appareil de Surgitron. Les ondes radio générées par elle produisent de la chaleur, agissant sur les cellules des tissus, à la suite de laquelle les tissus sont fondus, non coupés, et les vaisseaux sont scellés en même temps. Après la procédure, les cicatrices et les cicatrices ne sont pas laissées, la cicatrisation a lieu dans les plus brefs délais et le risque d’infection est pratiquement inexistant.

Indépendamment de la méthode choisie, une femme éprouve des sentiments désagréables semblables aux menstruations, mais néanmoins le problème ne devrait pas être reporté “pour plus tard” – il vaut mieux le résoudre et simplement l’oublier.

Comment traiter l’érosion du col de l’utérus chez les femmes nullipares?