Apprendre à tomber

Apprendre à tomber

La chute est toujours prise par surprise. Trébuché, sortant du bus ou dans les escaliers, à l’entrée, glissé sur la glace ou dans la salle de bain, ne pouvait pas se tenir debout sur l’échelle, ou même juste sur une chaise et… traumatisme, meurtrissure, voire fracture. Mais après tout, chacun de nous a regardé plus d’une fois les athlètes tomber. Un skieur de montagne, par exemple, ne rentre pas dans le virage, tombe à une vitesse de 100 kilomètres à l’heure, et après quelques minutes nous le voyons à nouveau sur la piste. Gymnaste, effectuant l’exercice sur la barre transversale, les pauses d’une hauteur de 2,5 mètres, se lève immédiatement et apporte son discours à la fin. Le gardien de but de football tombe au moins 10 fois par match, et il a des ecchymoses et des contusions suite à une collision avec les joueurs et presque jamais – à cause des chutes au sol.

Pourquoi, pour la plupart des gens, les chutes ne sont pas si sécuritaires? Après tout, beaucoup savent même comment tomber pour éviter les blessures, mais ils ne peuvent pas utiliser cette connaissance: il n’y a pas assez de compétences motrices spécifiques et de force pour les mettre en œuvre en temps opportun. Pendant ce temps, la force et la compétence, la chose la plus importante dans la capacité de tomber à droite.

C’est une bonne préparation physique et la possession des méthodes d’auto-assurance les plus simples permettent aux athlètes dans des situations critiques de rester invulnérables.

Pendant la chute, leur corps, pour ainsi dire, assume la seule position correcte et sûre. Ceci est réalisé grâce à une formation régulière, qui est disponible pour une personne en bonne santé jeune, moyen et même les personnes âgées. De tels exercices peuvent être menés dans des groupes d’entraînement physique général. Vous pouvez vous entraîner, y compris des exercices spéciaux dans le complexe d’exercices du matin.

D’abord, vérifiez si vos forces sont suffisamment développées.

Apprendre à tomber

1. Debout un pas du mur (les mains légèrement pliées devant vous), “tombez” dessus, en amortissant la chute par une flexion tendue des mains (photo1). Répétez 3-5 fois.

2. Debout 2-2,5 pas du mur, répétez 2-3 fois l’exercice 1.

3. En s’appuyant sur les orteils des pieds et les mains pliées, appuyez sur le sol 1-2 fois (photo 2).

4. Allongé sur le dos dans la position de groupement (genoux pliés aux genoux levés vers la poitrine, tête-aux genoux), roulez rapidement d’avant en arrière pendant 6-10 secondes (photo 3).

Si ces exercices sont difficiles pour vous, vous devriez les effectuer 2-3 fois par jour jusqu’à ce que vous puissiez facilement les gérer. Ensuite, vous pouvez commencer les exercices d’entraînement de base. Ils sont divisés en 3 groupes: les exercices à la chute vers l’avant, à l’automne sur le côté, à l’automne. Vous devez les maîtriser dans le même ordre.

Commencer à engager nécessairement sur une surface relativement douce-matelas, la gymnastique, puis vous pouvez vous entraîner sur un tapis, une couverture et, enfin, sur le sol.

D’abord, pratiquez les exercices en position accroupie, puis effectuez les exercices depuis le demi-squat et depuis la position debout. Faites les exercices d’abord très lentement, d’un endroit, puis à un rythme plus rapide et non d’un endroit, mais en faisant quelques pas.

Apprendre à tomber

Exercice qui imite la chute vers l’avant

Asseyez-vous, les mains sont pliées et tendues (photo 1). À la suite, retenez l’impact sur le support avec vos mains (photo 2).

Exercices qui imitent une chute sur le côté

Apprenez les exercices avec une chute dans le plus pratique pour vous.

1ère option (mains libres). Asseyez-vous (photo 3), en tombant sur le côté, placez un demi-coudé, bras tendu maximum (les doigts doivent être dirigés vers le côté opposé!) (Photo 4). Puis groupez-vous rapidement et roulez doucement sur votre dos (les jambes pliées, le dos “rond”, la tête est inclinée vers l’avant) (photo 5).

2ème option (mains occupées Asseyez-vous et tombez de côté, essayez d’atterrir sur une épaule très serrée et pressée, tout en sollicitant tous les muscles du tronc (photo 6.) Puis groupez rapidement et, comme dans la 1ère version, roulez doucement retour

Exercice qui simule un retour

Asseyez-vous (photo 7), pliez-vous lentement, placez les mains tendues à moitié pour qu’elles touchent le sol avant le bassin (les doigts sont dirigés vers l’avant!) (Photo 8), inclinez doucement la tête vers l’avant (photo 9).

Régulier, 2-3 fois par semaine, la performance de ces exercices (chacun doit être répété au moins 6-8 fois), aide les personnes loin du sport, dans 2-3 mois pour maîtriser les compétences pratiques de la chute correcte.

Je voudrais également rappeler que la probabilité d’une chute dépend en grande partie de la façon dont la personne a un sens de l’équilibre.

Apprendre à tomber